LES ÉPERVIERS N’IRONT PAS À LA CAN ÉGYPTE 2019

Suite au match nul un but partout entre l’Algérie et la Gambie le 22 mars dernier, les Éperviers avaient l’obligation de l’emporter en terre Béninoise au stade MATTHIEU KEREKOU de COTONOU pour pouvoir se qualifier. Mais le rêve de tout un peuple s’est transformé en cauchemar suite à la défaite subi 2-1 hier.

UNE PREMIÈRE PÉRIODE À OUBLIER

D’entrée, le sélectionneur Claude le Roy a opté pour un 4-2-3-1 avec Laba Fodo l’actuel meilleur buteur du championnat Marocain sur le banc. Le Togo monopolise le ballon dès les premier instants mais suite à une erreur défensive Togolaise et une grande hésitation du portier Togolais Bassa Djeri, le dossard numero 7 des Ecureuils; Djigba David en profite pour donner l’avantage aux siens tout juste à la 11e min de jeu. Ensuite, les écureuils vont bien se regrouper devant leurs buts jusqu’à la fin des premières 45min sans que les visiteurs ne trouvent une seule fois le cadre avant la pause.

SECONDE PÉRIODE RASSURANTE MAIS INSUFFISANTE

Juste en début de seconde période, Gilles SUNU cède sa place à Laba Fodo qui a apporté beaucoup plus de percussions et de vivacités à l’attaque togolaise et aidé le capitaine Emmanuel Sheyi Adebayor esseulé en attaque pourtant en jambe cet après-midi malgré ses 34ans. L’entrée de PLACCA Fessou booste l’animation offensive des Éperviers. Les occasions se multiplient de chaque côté et le match s’anime. Les Togolais ne lâchent rien et poussent très fort à l’instar d’un Adebayor qui décroche et travaille à la récupération. Le plus dur sera fait à la 71′ de jeu sur un coup de pied arrêté, Ouro Sama met à contribution le gardien Béninois en cadrant son coup de tête mais Sheyi Adebayor a suivi et s’élève dans les airs comme un basketteur pour marquer de la tête le but égalisateur (1-1).

Mais jusque là les écureuils restent sereins puisque ce nul signifiait la qualification pour eux malgré les multiples corners et coup de pieds arrêtés de plus en plus dangereux des Eperviers. Claude Le Roy lance AKORO Bilali suite à la blessure de FRANCO ATCHOU et le Togo se retrouve avec une défense à trois. Michel Dussuyer de son côté fait entrer l’attaquant longtemps incertain JODEL DOSSOU qui a mis la défense à trois des togolais en difficulté et a facilité la tâche à STEVE MOUNIE qui scelle la qualification des Ecureils à la 83′ suite à une faute de main de Bassa Djeri et un mauvais marquage des défenseurs. Après les trois minutes de temps additionnel, l’arbitre éthiopien BAMLACK TESSEMA WELEYESA met fin au rêve du peuple Togolais de participer à la prochaine CAN en Egypte.

Les Écureuils ont encore prouvé qu’ils sont souverain à domicile depuis 2012 contrairement aux Éperviers qui finissent dernier du groupe derrière la Gambie, avec seulement 2 points pris sur 9 à domicile plus un total de 3 buts marqués contre 8 encaissés en 6 journées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
www.000webhost.com