TOGO/D2: ABOU OESSE EN CRISE,EN CE DEBUT DE CHAMPIONNAT

Les caïmans fêtiches d’Abou oesse d’Anié qui sont en chute libre depuis le debut du championnat National de deuxième division avec 0pts 11buts encaissés contre 2 marqués se rapprochent de la relégation vers la D3. Ce résultat s’explique par plusieurs facteurs que FOOTCHRONIQUE décortique dans cet article.

1-Le problème de coach et de l’effectif

<<On a des problemes, on a pas un coach qui peut changer de système si ça ne va pas. Même si on nous marque 3#0 c’est le même systeme qu’il garde>> affirme un joueur du club qui déplore l’immaturité de l’actuel entraîneur d’Abou Oesse d’Anié. En effet l’actuel entraîneur des caïmans fétiches est à la fois entraîneur de l’équipe de football du CEG ANIE VILLE 1. DJOKO a remplacé à la tête ABOU OESSE, RACHID (surnom) qui est parti du club avant le début du championnat pour non paiement du salaire. << Pourquoi le coach (Rachid) est parti? On ne lui paie pas et après on l’insulte en ville .>> rajoute ce même joueur. Depuis l’arrivée de Djoko sur les bancs d’Abou oesse, ça va de mal en pire puisque depuis le début du championnat Abou oesse n’a remporté aucune de ses rencontres; de quoi raviver la colère du côté des vestiaires.

Outre le problème d’entraîneur, on note l’exode de quelques anciens joueurs qui ont refusé de revenir jouer pour le club. D’où le manque incontestable de joueurs. Selon le joueur interrogé, les joueurs étrangers venus des pays proches ont eux aussi refusé de jouer pour des problèmes de salaires. Et les anciens qui ont pris le courage d’y rester se retrouve sur le banc.

2-Le problème administratif.

Le problème administratif a toujours été un problème au sein du club. Le club Abou Oesse a toujours été connu pour ses problèmes de mauvaises gestion du club. Pendant la période des  sanctions avec la FTF, le manque de leader au sein du club s’était ressenti pour la maîtrise du dossier afin de saisir la FTF. <<Il y a d’autres qu’il faut éliminer dans le staff, dans l’administration parce qu’il ne sont pas coach mais ils interviennent dans le choix des joueurs. Ils boycottent le choix de l’entraîneur.>>lâche le joueur. Une révélation un peu choquante, quand l’on apprend que dans une equipe de football dirigé par un entraineur, les dirigeants interviennent dans le choix de l’entraineur. Preuve que le coach est sous pression dans sa prise de decision. Aussi, les joueurs manquent également de motivation de la part des dirigeants qui réfusent parfois de mettre la main dans la poche, afin de pousser les joueurs à se donner beaucoup plus sur le terrain et pour un retour en force d’Abou Oesse.

3- Le manque de public
Avec l’interdiction de jouer sur ses propres installations à cause des sanctions de la FTF (Federation Togolaise de Football), les caïmans fétiches sont contraint de jouer sur un terrain un peu plus distant d’Anié. Situation défavorable aussi bien pour la plupart des supporters du club qui ont du mal à se deplacer mais aussi, pour les joueurs qui jouent avec un public reduit. Abou Oesse manque de public; ce douxième homme qui doit les pousser à la victoire.

En attendant, une possible remontada des caïmans fétiches, lors de la prochaine journée, Abou Oesse joue Arabia fc pour tenter de renverser cette serie de défaites depuis le debut du championnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
www.000webhost.com